Portrait d’employé - Entrevue avec Brynhilde Bord – Coordonnatrice aux opérations



Peux-tu nous raconter ton cheminement chez Lafortune ?

Je suis d’origine française et je suis arrivée au Québec en février 2013. J’ai été embauchée chez Lafortune à la fin du mois de mai de la même année à titre de commis à l’infographie. Comme je n’avais aucune expérience professionnelle québécoise et que j’ai une licence en droit en France, ce fut une opportunité d’intégrer une entreprise qui m’offrait du travail dans mon domaine.


Après un an, il y a eu une ouverture comme agent juridique. J’ai fait une demande et j’ai eu le poste! Une autre année plus tard, en 2015, j’ai eu la chance de remplacer ma collègue pour quelques mois à titre d’agente juridique sénior. À son retour de congé de maternité, ma collègue a repris son rôle et la Direction m’a offert une promotion! À partir de ce moment, on me confiait les mandats les plus complexes. J’assumais à la fois des tâches d’agent juridique et d’agent juridique sénior pour ces dossiers particuliers. D’ailleurs, mon premier dossier dans cette nouvelle fonction a été particulièrement complexe. Il fallait composer avec une série de plans et d’images hors normes. Je me vois, un soir, étaler les plans dans le corridor pour les organiser et les mettre dans des pochettes pour qu'ils puissent ensuite être mis en cahiers. Disons que ça été un beau premier défi !


Ensuite, à l’été 2017, j’ai remplacé le directeur des opérations, Maxime, pendant son congé de paternité. Ça voulait dire assumer les responsabilités de coordination de la production et de la formation des nouveaux employés. Encore un autre beau défi ! Depuis ce temps, j’occupe la fonction de coordonnatrice aux opérations, qui comprend la formation continue de nos agents juridiques séniors et l’aide à tous mes collègues agents juridiques.


De quoi es-tu la plus fière de ton parcours chez Lafortune ?

Je dirais que ma plus grande fierté c’est de m’être adaptée facilement à la vie québécoise tout en me moulant au marché du travail ici. Je pense avoir fait preuve de résilience dans ce cheminement. J’ai réussi à faire ma place au Québec. Aussi, je suis fière de mon parcours au sein de Lafortune. Grâce à la qualité de mon travail et par mon engagement envers l’équipe, j’ai gravi les échelons. On m’a fait confiance. C’est gratifiant!

Pas pire pour une Française, hein ?


As-tu une anecdote ou un fait cocasse à nous raconter?

Le déménagement de nos locaux en 2017 fut particulièrement intense. Une fin de semaine pour déménager une entreprise au grand complet. Nous devions faire en sorte que le lundi, toute l’équipe puisse recommencer à travailler sans souci. La Direction nous avait demandé nos disponibilités pour aider. N’ayant pas d’enfant à ce moment-là, j’avais littéralement passé ma fin de semaine à aider à droite et à gauche. J’en garde un excellent souvenir. Ma collègue Martine Deschênes et moi étions très engagées dans ce projet. Nous coordonnions toutes les tâches. Je me rappelle avoir formé une super équipe avec elle et avoir développé une belle chimie qui dure encore aujourd’hui!


Que préfères-tu de ton rôle au sein de Lafortune ?

Peu importe le rôle que j’ai occupé chez Lafortune, ce que je préfère c’est de pouvoir améliorer les processus et apporter ma petite touche perso. Et je crois pouvoir affirmer que c’est ce qui m’a permis d’évoluer au sein de l’entreprise. J’aime créer des outils et pouvoir faciliter le quotidien de mes collègues. Par exemple, à l’infographie, j’avais créé un guide rassemblant toutes les procédures de mes fonctions. Rapidement, mes collègues ont voulu le consulter et l’utiliser.

200 pages et plusieurs années plus tard, ce guide sert toujours d’ouvrage de référence!


Quel(s) est(sont) tes plus grands défis au quotidien ?

Indéniablement, arriver à la fin de ma journée en ayant accompli tout ce que j’avais à faire!

Ça c’est tout un défi !


Comment ton employeur se distingue-t-il ?

Bien, je n’ai pas d’autres expériences professionnelles au Québec, cependant une chose qui m’a frappée en arrivant ici c’est la proximité entre les hiérarchies. En France, c’est très rare de travailler en équipe avec son patron. D’ailleurs, même après 8 ans, je vouvoie toujours Pierre-Olivier, notre président. C’est plus naturel pour moi de vouvoyer.


Je dirais que le côté humain, propre à Lafortune, est véritablement ce qui distingue mon employeur des autres. On prend soin les uns des autres, comme dans une grande famille. On s’intéresse vraiment à la sensibilité de chacun, on est soucieux de notre bien-être, on se sent écouté et reconnu.


Finalement, qu’est-ce qui te passionne en dehors de chez Lafortune ?

Le théâtre, ma grande passion ! C’est grâce au Québec d’ailleurs que j’ai pu exploiter cette passion. J’ai tellement hâte de remonter sur les planches. J’aime jouer, ça c’est clair, mais j’aime aussi la musique. Mon père est musicien et il m’a transmis cet amour pour la musique. Je joue du piano depuis que j'ai 19 ans et depuis la pandémie, je me suis mise à la guitare. J’aime aussi la création. Je fais partie d’une petite compagnie de production qui s’appelle @Productions 11heuresonze. Nous sommes 6. Ensemble, nous avons produit et mis en scène la pièce de théâtre Incendies en février 2020 à Montréal et nous avons une foule d'idées et des projets qui sont déjà en route !


#Lafortuneetmoi